ENSAV R21-2 La couleur et les Pixels

Représentation des couleurs

Le Bit

Le Pixel représente sa couleur avec une profondeur plus ou moins importante. Plus la profondeur est élevée, plus la couleur est précise et fidèle à la représentation voulue.

La couleur est codée en bit, la plus simple unité informatique, et va représenter le nombre de valeurs possible.

  • Codage 1 bit = la plus petite unité informatique = 0 / 1 = oui / non = 2 valeur possible
  • Codage 8 bits = 2^8 valeurs possibles = 2*2*2*2*2*2*2*2 = 256 niveaux possibles
  • Codage 16 bits = 65536 niveaux possibles !!! permets de fortes retouches chromatiques
  • Codage 32 bits = permet de coder des valeurs au dessus des seuils perceptibles à l’œil, comme la luminosité, et permet d’intervenir sur l’exposition d’une image sans perte. Ces images sont appelées HDR (High Dynamic Range)

Une image noir et blanc est codée sur 1bit

-> le pixel possède 2 niveaux possible, il est soit noir soit blanc

Une image en niveaux de gris est codée sur 8bits

-> le pixel possède 256 niveaux de gris possible

Plus la profondeur des pixels est important plus le fichier informatique serra lourd à traiter

nn_pixel_GRIS_00000

Formats et Couches de couleur

Le couleur d’un pixel est obtenue à la suite d’une composition de couches de ton.

Les couches sont exprimée sous la forme d’image en niveau de gris.

Couleurs primaires RVB, informatique, écrans TV/LCD/LED :

  • 3 Couches : Rouge / Vert / Bleu
  • c’est la synthèse additive, le but est de donner de la luminosité.
  • trois LEDs de lumière Rouge Verte et bleu allumées produisent une lumière blanche.

nn_pixel_RVB_00000

Une image en couleur comportant 3 couches, R / V / B codé en 8 bits. Le pixel possède 256 x 256 x 256 valeurs possibles soit 16 Millions de couleurs, plus que l’œil humain peut en distinguer

nn_pixel_BitsB_00000

Les Couleurs secondaires, CMJN, pour l’impression :

  • 4 Couches : CyanMagenta / Jaune / Noir
  • c’est la synthèse soustractive le but est d’assombrir la feuille
  • théoriquement si la page est recouverte de Cyan Magenta et de Jaune la lumière est totalement absorbée

nn_pixel_CMJN_00000

Les couches additionnelles

L’image informatique est malléable et permet, suivant son format, un nombre de couches infini.

S’il ne suffit que de 3 couches pour décrire la couleur sur un écran, nous pouvons lui adjoindre d’autres couches d’informations, par exemple la couche de transparence (couche Alpha) ou la couche de profondeur (Z).

 

La Couche Alpha

La couche de Transparence / couche Alpha / ou masque de détourage

La couche de transparence (Couche Alpha) s’ajoute aux couches de couleur d’une image

-> (R / V / B) * A = 4 couches

nn_pixel_AlphaA_00000

Formats d’image avec transparence supportée

PSD (Photoshop), TIFF, PNG,TGA etc

Retour R21-2

ENSAV R21-1 La Numérisation

La Numérisation

Scanner un document ou prendre une photo, est un procédé qui transforme une représentation physique en représentation numérique.

Nous parlons alors de NUMÉRISATION. A l’aide notamment de capteurs optique, le procédé echantillonne le support et stock chaque échantillon sous une représentation numérique, le PIXEL.

Ainsi les pixels sont restitués, à la suite, sous la forme d’une GRILLE pour présenter l’image originale.

nn_numerisation_definition

Lors de l’acquisition plus la grille d’échantillonnage est fine, plus la qualité de l’image est bonne. nous parlons alors de DÉFINITION de l’image.

nn_numerisation_echantillonageLes diverses unités représentant la définition d’une image :

  • INFORMATIQUE : le PPP (Pixel par Pouce, ou PPI en anglais) représente le nombre de point (pixel) par pouce (2,54 cm). Cette unitée est utilisée dans le domaine de l’impression, ou lors de l’acquisition d’un Scanner
  • PHOTO NUMÉRIQUE : le Megapixel, en photo et en image informatique, définis la précision d’une image en fonction du nombre total de point présent dans l’image (nombre de pixel en largeur x hauteur).
  • AFFICHAGE SUR UN SUPPORT PHYSIQUE : nous parlons de DPI (Point par Pouce, ou Dot per Inch en anglais). A la diference du PPI le DPI represente la finesse d’un point de trame d’imprimante. Une imprimante a besoin de representer les pixels en produisant une trame de points. Ainsi cette trame de points doit etre largement plus importante que la trame de pixel.cf. « Les points imprimes par les imprimantes » plus bas
  • AFFICHAGE SUR UN ECRAN NUMERIQUE : la Résolution décris la taille d’une image en fonction de son nombre de pixel en largeur ainsi qu’en hauteur

Ainsi un ecran HD affichera une définition de 1920px x 1080px, nous scannerons une image a 300PPP, notre appareil photo numerique 8Mega prendra des images d’une resolution de 3264px x 2448px, et nous imprimerons a 1200 DPI une image scanné a 300 PPP

Choisir correctement la définition nécessaire :

  • Lors de l’Aquisition des sources (scan, photo, images)
  • Lors de la Création des compositions informatique
  • Lors de la Réstitution sur un support physique des images informatique (Impression)
  • En fonction de la distance d’observation des documents finis
  • En fonction du support d’impression.

Réflexes & bases :

  • un « bon » scan se fait à 300ppp pour une reimpression sans perte visuelle notable. A 150ppp cela reste correcte mais pas de près, à 600ppp l’inpression est parfaite et permet d’etre au bouble de taille mais le fichier est plus lourd a traiter.
  • Un scan extreme a 1200ppp n’a d’intérêt que pour observer les imperfections du papier
  • un APN de 8 Megapixel réstituera une image imprimable en A4 à 300ppp
  • une image A4 d’une definition de 300ppp (2480 px X 3508 px) s’imprimera correctement
  • Un texte A4 sur une image en pixel devra pour garder une certaine netteté avoisiner les 400ppp ou plus
  • Ne pas redimensionner excessivement une source possédant une definition déjà médiocre

link:

http://www.explisites.com/format-papier-A0-A1-A2-A3-A4-A5.html

Retour R21-1